Accueil films white girl

white girl

0
0
32

 

Dernièrement j’ai vus white girl qui est un film sulfureux…Pour Leah étudiante tout n’est que légèreté comme coucher avec un inconnu ou s’amouracher d’un dealer du coin…D’ailleurs quand celui ci est arrêté elle va tout faire pour le faire libérer, sauf qu’à chercher toute le tps  l’aventure et l’adrénaline Leah va sombrer dans une spirale autodestructrice.Pour son premier long métrage la réalisatrice fait fort.En ne jugeant jamais ses protagonistes, la cinéaste dessine le portrait saisissant d’une adulescente à la dérive, happée par le monde de la nuit et les excès offerts par la Big Apple.Enfin bref moi je ne peux que vous conseiller c’est de le visionner.White girl est l’un de ces films qui vous hantera plusieurs jours.

  • when you are in love

    Quand on est amoureux rien n’existe là dehors Il ne compte que la pensée de l’…
  • pas si simple d’atteindre la sincérité

    Si vous voulez atteindre la sérénité, prenez la décision d’abandonner trois choses&#…
  • nobody can come back

    Personne ne peut revenir en arrière et repartir à zéro, Mais n’importe qui peut alle…
Charger d'autres articles liés
  • when you are in love

    Quand on est amoureux rien n’existe là dehors Il ne compte que la pensée de l’…
  • pas si simple d’atteindre la sincérité

    Si vous voulez atteindre la sérénité, prenez la décision d’abandonner trois choses&#…
  • nobody can come back

    Personne ne peut revenir en arrière et repartir à zéro, Mais n’importe qui peut alle…
Charger d'autres écrits par aspigirletalors
  • sex crimes

    Récemment j’ai vus sex crimes et je trouve que c’est un bon thriller des année…
  • vertiges

    Récemment j’ai vus un film horrifique français assez sympa qui prouve qu’il ne…
  • haunter

    Hier soir j’ai vus Haunter un film horrifique comme on en fait peu.Le scénario est b…
Charger d'autres écrits dans films

Laisser un commentaire

Consulter aussi

in fairy tails…

Dans les contes de fées le prince aime pour tjs la princesse. Dans la réalité, la princess…